top of page
Rechercher

Misophonie


Définition

Il s’agit d’une forme d’intolérance aux sons. Dans ce cas-ci il s’agit d’une intolérance importante à certains sons de l’environnement ou à des bruits spécifiques qui ont la même intensité ou le même volume que d’autres sons facilement tolérés par la personne. Les sons considérés comme dérangeants ne sont donc pas trop forts et dangereux pour l’audition ou ne nuisent pas à la communication, mais provoquent une réaction aversive forte chez la personne présentant de la misophonie. Des émotions intenses sont alors vécues telles que de l’anxiété, de la colère, de l’irritabilité ou encore un profond dégoût.


Souvent, la réaction aversive est provoquée lorsqu’une personne de l’entourage produit le bruit dérangeant alors que, lorsque la personne elle-même effectue le son, aucune réaction ne s’en suit. Bien que la personne présentant de la misophonie soit parfois consciente que la réaction est excessive lorsqu’elle est exposée au bruit spécifique, celle-ci est incontrôlable et automatique et l’émotion ressentie est bien réelle.


Il peut donc arriver que les gens qui présentent de la misophonie se retirent de certaines situations par crainte d’être exposé aux sons dérangeants. Des conflits pourraient aussi survenir.


Prévalence

La misophonie pourrait toucher jusqu’à 3% de la population générale et l’apparition des symptômes se déroulerait durant la préadolescence, soit vers 9-12 ans.


Type de sons

Plusieurs sons peuvent être considérés comme dérangeants et causer les réactions aversives. Il est alors possible de les séparer en certaines catégories :

1. Sons corporels ou causer par le corps

  • Chez 81% des gens présentant de la misophonie, il s’agit de sons associés à « manger » tels que la mastication et la déglutition, entres autres.

  • Chez 64% des personnes, il s’agit de sons associés à la respiration ou les ronflements.

2. Sons répétitifs

  • Le « click » d’un crayon qu’on ouvre et qu’on ferme à répétition.

  • Le fait de taper avec un crayon sur une table.

  • Le phonème « s » maintenu dans le temps.

  • Le bruit des touches sur un clavier.

3. Autres sons (presque exclusivement) humains

  • Grattage de barbe

  • Raclement de gorge

  • Reniflement


Causes

Les causes exactes qui sous-tendent l’apparition de la misophonie chez un individu ne sont pas très bien connues ni complètement comprises. Toutefois, il semblerait que le système auditif ainsi que le système limbique soient impliqués. Le système limbique est impliqué dans le contrôle de certaines émotions. La misophonie semble se présenter davantage chez les personnes ayant certaines affections telles que :

  • Problèmes de traitement sensoriel

  • Trouble du spectre de l’autisme (TSA)

  • Trouble de stress post-traumatique (PTSD)

  • Trouble obsessionnel compulsif (TOC)

  • Lésion cérébrale


Recommandations

Étant donné que la misophonie peut, dans plusieurs cas, être associée à une condition psychologique telle que l’anxiété, la dépression ou le trouble obsessionnel compulsif, une approche multidisciplinaire serait à privilégier. Par exemple, une thérapie cognitivo-comportementale avec un.e psychologue pourrait vous aider à mieux comprendre les pensées qui sous-tendent vos réactions et essayer de briser ces associations néfastes.


Des interventions de désensibilisation sont reconnues pour être plutôt efficaces dans le cadre de la misophonie. Il serait donc conseillé de s’exposer de façon contrôlée et répétée aux sons ou bruits qui déclenchent la réaction. Il est suggéré d’effectuer ses expositions dans un contexte agréable dans le but de défaire les associations négatives automatiques. Il s’agit donc de se faire un plan d’exposition graduelle aux sons aversifs en augmentant de plus en plus le temps d’exposition.


Des générateurs de bruit pourraient aussi être utilisés afin de détourner votre attention des bruits dérangeants dans l’environnement tout en vous concentrant davantage sur le bruits transmis dans vos oreilles. Le but est de réintégrer vos activités quotidiennes. Vous pourriez aussi utiliser des écouteurs afin d’y mettre de la musique qui vous plait à un volume réduit afin que cela ne nuise pas à vos communications. L’objectif est que vous soyez exposés aux bruits qui causent une réaction aversives en même temps que son agréable afin de réduire cette dîtes réaction.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page